Des neurones pour les photographes…

Dans un article publié dans le Figaro du 3 Janvier 2018, Didier Sans fait le point sur deux projets de recherches  visant à améliorer automatiquement les photos prises avec des téléphones en utilisant des outils de l’Intelligence Artificielle (les réseaux de neurones). 

Le premier projet, accessible à l’adresse phancer.com, est porté par le Computer Vision Laboratory de l’Institut fédéral suisse de technologie à Zurich. Le réseau de neuronnes s’appuie sur des photos réalisées à la fois avec des téléphones portables et avec un réflex qui sert de référence.  Les résultats des tests portent essentiellement sur des photos de paysages. Ils sont globalement probants et laissent espérer un transfert du stade de la recherche à celui de l’industrie. Le site permet d’envoyer une photo personnelle et de télécharger la photo corrigée.

Le second projet, porté par le Max Planck Institute for Intelligent Systems en Allemagne, s’est fixé comme objectif d’améliorer la netteté des photos même lorsqu’elles sont soumises à un agrandissement. Dans ce projet, c’est un réseau de neurones, entrainé par des milliers de couples composés de photos en haute résolution et de la version dégradée, qui est utilisé. Les exemples publiés sur le site sont impressionnants mais il n’est pas possible de les vérifier sur ses propres images.

Il était prévisible que les outils de l’IA seraient utilisés en photo et cela ne fait que commencer. La dernière version de Lightroom s’appuie également des réseaux de neurones pour offrir des corrections plus subtiles que les classiques modes automatiques. Les smartphones Huawei font également appel à ces technologies. Toutefois le chemin restant à faire dans le domaine de l’amélioration des images est encore long et ne remplace pas encore le travail conventionnel de post production….